Cours de Médecine Université Cheikh Anta Diop de Dakar - Comparaison Trachome LCCET
   
Navigation
  Edito
  Certification HON code
  Informations
  Foire Aux Questions
  Don de sang
  Comparatifs
  DCEM4
  DCEM3
  DCEM2
  DCEM 1
  PCEM 2
  Actes citoyens
  Stages
  Fiches Pratiques
  => Principes du Power Point
  => CAT devant un patient ayant un comportement sexuel à risque
  => Pense-bête devant différents types de questions
  => Principales formules à connaître
  => Antibiotiques contre-indiqués pendant la grossesse
  => Bilan d’opérabilité en cancéro
  => Chimiothérapie : classification et effets secondaires
  => Effets métaboliques des médicaments
  => Inducteurs et inhibiteurs enzymatiques
  => Pense-bête devant une question de type Traitement
  => Etude méthodique d'un tracé ECG
  => Comparaison Trachome LCCET
  => Ostéochondrodysplasie
  Webmaster
  Courrier d'information
  Sondages
  Liens vers d'autres sites
  INTERNAT francais
  Stage rural
  Titre de la nouvelle page

En cliquant sur ces publicités, vous permettez de financer le site

 

LCCET

Trachome

 

SF

SP

SF

SP

Stade I

prurit intense,

photophobie,

larmoiement

irritation et sensation de corps étrangers

Hyperhémie conjonctivale bulbaire

fente palpébrale : triangle brunâtre à base limbique dans conj bulbaire

Angles et conjonctive tarsale : papilles

Sécrétions mousseuses canthi externe ou interne

gêne fonctionnelle discrète, difficile à préciser

œdème discret muqueuse conj palp masquant les vaisseaux ;

Papilles conjonctivales : aspect grd nbre points rouges

follicules apparaissent comme des petits espaces pâles, peu saillants au bord supérieur tarse supérieur ;

pannus → opalescence minime limbe supérieur + petites zones punctiformes de condensation ce sont des néo vaisseaux prolongeant vaisseaux conj → zone de condensation empiétant / limbe

Stade II

Idem mais exagérés

Limbite se manifeste par un bourrelet

conjonctivite tarsale : papilles plus nombreuses en pavés de Pompéi

sécrétions mousseuses laiteuses (blanc d’œuf battu).

gêne fonctionnelle

faux ptosis → aspect endormi (paupières lourdes épaissies)

hyperplasie des muqueuses palpébrales (rugueuses, granuleuses et infiltrées)

papilles plus nombreuses

follicules opalescents, jaunâtres, volume ↑ se multiplient / paupière > s’étendent → des caroncules (des frais de grenouilles)        fragiles, éclatent sous pression → masse pulpeuse jaunâtre

pannus s’étend → aspect pannus vasculosis élément vasculaire domine, néo-vascularisation / fins vaisseaux à direction radiaire anastomosés à leurs extrémités, reposant sur une zone d’infiltration blanchâtre en forme de croissant supérieur + follicules. Il réunit trois critères, il est superficiel, la néo-vascularisation cornéenne est sous épithéliale.

Stade III

photophobie,

blépharospasme,

larmoiement

Limbite donnant un bourrelet gélatineux parsemé de grains jaunâtres = grains de Trantas

Pannus vernalis de Pascheff : néovx cornée à partir des vx, de la conj prenant le 1/3 sup de la cornée, fait de  fins vx

Conjonctivite tarsale, papilles en choux-fleurs → faux ptôsis + lésions cornéennes / frottement (Kératite Ponctuée Superficielle Fluo positif)

 

1er phénomène cicatrisation entre papilles et follicules : fins tractus blanchâtres cicatriciels = travées ± allongés → élargissement progressif espaces inter-papillaires

étoiles cicatricielles irrégulières, blanchâtres avec ramifications plus ou moins fines. = séquelles de follicules vidées, rétractées

Persiste entre travées et étoiles des papilles et parfois des follicules ;

pannus + étendu, infiltration s’étend + ulcère.

région limbique : réactions cicatricielles formant des stries fibreuses, vx déshabités parfois engainés (aspect blanchâtre), fossettes marginales de Herbert ou ocelles limbiques de Bonnet : phénomènes cicatriciels →  formation de facettes cornéennes et astigmatisme irrégulier ;

signe de la lunule : opacité en croissant supérieur qui s’étend progressivement sur la cornée d’abord au limbe supérieur, puis au limbe inférieur pour laisser une zone de plus en plus étroite au centre de la cornée.

Stade IV

BAV /envahissement cornéen

envahissement fibrovasculaire venant de la limbite et du pannus vers le centre de la cornée ne laissant qu’un petit îlot central

épithélium cornéen couvert / dépôt infiltrat pigmenté

 

plus de follicules :

ligne d’ARLT : blanche parallèle marge palpébrale où convergent tâches blanchâtres irrégulières ;

hyperplasie de la muqueuse palpébrale ;

signe de la lunule, mieux visible de même que les ocellés limbiques et les facettes

Pannus régresse, VX vidés de leur sang.

Evolution

Chronique par poussées sur plusieurs années

Régresse après la puberté.

Vers des complications





Commentaires sur cette page:
Commentaire de moncler, 28/10/2013, 05 05 53 (UTC):
Chouette, j'adore les sablés au fromage, alors tes cookies devrait me plaire, je note la recette !
moncler http://www.vitalmut.com/

Commentaire de obey, 26/10/2013, 01 01 58 (UTC):
Quand l'équipe ne va pas c'est toujours la faute des joueurs, jamais de l'entraîneur, en particulier celui-là!!Encore protégé par la presse, mais jusqu'à quand???
obey http://www.obeysnap.com/

Commentaire de moncler, 23/10/2013, 16 04 41 (UTC):
J'adore ces comme un documentaire sur le foot us
moncler http://www.stae.fr/

Commentaire de doudoune moncler, 18/10/2013, 17 05 13 (UTC):
MDrrrr quoi Allo ? tu es une fille et tu mets du shampoing pour Homme ? mais Allo quoi !!! Mdrrrrr trop fort quand même tout ça xD bisous
doudoune moncler http://foreztourisme.fr/documents/destockage.htm?

Commentaire de moncler, 15/10/2013, 12 12 46 (UTC):
plus exactement sur une plateforme ou il y a des grenades qui sont coller a la potion de nuage
moncler http://www.palaisroyalimmobilier.com/FR/Monclerpascher/

Commentaire de moncler, 11/10/2013, 11 11 48 (UTC):
Mon balcon est un vrai petit potager. Au printemps j'ai donc consacré une de mes jardinières à 6 pieds de fraises. L'indispensable pour les pieds de fraises est l'arrosage. La fraise nécessité beaucoup d'eau. Si par hasard quelques feuilles fanes il ne faut pas hésiter à les couper pour ne pas que le fraisier ne les nourrisse pour rien. J'ai également en ce printemps acquis un pied de framboise et un groseiller. Ils commencent doucement à fleurir et verdissent doucement ma terrasse. Vivement l'été qu'on e régale!
moncler http://www.stae.fr/



Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

   

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Publicités